Rechercher
Filters

L'encantada Le Parre 1990 (3cl)

Ce domaine, situé sur l’appellation Armagnac Ténarèze, sur une plaine dont les sols sont boulbènes (sablo-argileuses), bénéficie d’un joli terroir.

Distillés au domaine, avec une majorité de baco et un peu d’ugni blanc, ces armagnacs ont patienté, pour les plus jeunes, une vingtaine d’années en pièces de chêne avant de se révéler. Un armagnac très atypique pour un Ténarèze.

Il s'agit du fût n°018
Marque: L'encantada
€7,00
Spécifications des produits
Nom d'attribut Valeur d'attribut
Degré 47.3
Volume 3 cl
Entrez votre propre avis
  • Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent saisir des avis
*
*
Mauvais
Excellent
Spécifications des produits
Nom d'attribut Valeur d'attribut
Degré 47.3
Volume 3 cl
Tags du produit
Les clients ayant acheté cet article ont également acheté :

L'encantada Del Cassou 1998 (3cl)

Dans la commune d’Arthez-d’Armagnac en Bas-Armagnac, le Domaine Del Cassou élabore des eaux-de-vie exclusivement à partir du cépage Baco dont certaines parcelles du vignoble ont plus d’un siècle. Ces eaux-de-vie sont naturellement fruitées grâce à l’utilisation des fûts en chêne roux dans la phase de maturation des Armagnacs.

Nez : fin, doux et profond. Ce millésime offre une palette olfactive de fruits noirs, de pommes au four, de fleurs (lys, iris). Cette dernière évolue pour donner des notes de résine de pin, de miel de bruyère, de tabac. La palette olfactive se termine sur des notes d’abricots confits, de figues fraîches et de noix grillées.
Bouche : ce millésime est dynamique, ferme, oncteux. Les premières notes sont les dernières du nez : les abricots, les noix et les figues. A ces saveurs sont ajoutées des notes sableuses de boulbènes. L’arrière bouche est exotique (ananas, passion).
Finale : longue et douce. Des notes de fleurs (lilas, pivoine) embaument la fin de bouche. Le verre vide laisse place à des plantes aromatiques (tilleul, verveine) et à des épices (cannelle, girofle).
Profil : belle profondeur. Les notes sableuses de la bouche complètent les notes d’abricots, de noix grillées et figues fraîches du nez. Caractéristique du Bas-armagnac.
€8,00

L'encantada Lassalle 1992 (3cl)

Très jolie robe acajou pour ce domaine Lassalle 1992.

Nez : toasté, notes de fruits secs, arômes de fruits confits, raisins de Corinthe, vanille, gourmand et enivrant.
Bouche : très concentré, réglisse, pin, épices de Noël, chocolat, pruneaux et boisé.
Finale : très longue, un petit boisé, fruits secs et fruits confits
€8,00

L'encantada Les Bidets 1985 (3cl)

Issu des cépages Baco, Ugni blanc et Colombard, cet armagnac a été distillé avec un alambic ambulant pour le Domaine les Bidets, situé à Arthez-d’Armagnac. Les pièces neuves ont été fabriquées à partir de chênes noirs de Gascogne de la propriété.

Cet armagnac ambré est aromatique et légèrement rustique. Une attaque franche et longue en bouche, c’est l’archétype de l’armagnac digestif.

Nez : fin et équilibré, ce millésime est aromatique (notes de figues, raisins secs, dattes) et légèrement rustique.
Bouche : attaque franche et longue. Des notes minérales, végétales (chlorophylle) débutent, suivies par des fruits ( pêches, prunes), des agrumes et des plantes infusées. Les épices (curry, cannelle, clou de girofle, poivre) viennent clôturer et créent le contraste.
Finale : longue, épaisse. La rétrolfaction est végétale et légèrement aigre.

Profil : Fin, équilibré. Fruits à noyau, curry. Agrumes, plantes infusées.
€8,00

L'encantada Lous Mouracs 1983 (3cl)

Ce domaine se situe en zone d’appellation Ténarèze mais les sols sont plus proches du Bas armagnac que du Ténarèze typique.

Il s’agissait d’un petit domaine qui produisait du Baco et de l’Ugni blanc mais qui aujourd’hui ne produit plus. Il était situé dans une zone humide, d’où son nom en gascon Lous Mouracs, qui signifie “les Mouillères”.

Nez : bien fruité au nez, pomme, poire, raisin compoté et cerise confite. L’amande est également bien présente, mais caramélisée. Le profil est fin et le boisé délicat. Par moment, des effluves d’alcool se font tout de même remarquer.
Bouche : le fruité du nez est plus intense que celui ressenti sur le palais. Les pommes et poires sont plutôt macérées en eau-de-vie, mais elles laissent la première place au boisé, qui apporte une amertume nette en fin de bouche. L’amande se faufile par moment dans la dégustation, accompagnée d’une touche sucrée comme au nez."
€8,00